Conflit Iran-États-Unis : l’or à son plus haut niveau en 7 ans

Le prix de l’or a reculé mercredi, sous fonds d’apaisement tensions entre l’Iran et les États-Unis, après avoir grimpé au-dessus de 1 600 $ pour la première fois en sept ans. Le métal précieux est l’un des actifs les plus performants au monde et selon un spécialiste, cela ne fait que commencer.

« D’ici 2025, l’or sera au moins à 2 500 $ – 3 000 $ l’once », a déclaré Paul Schatz de Heritage Capital à Yahoo Finance. « Je ne pense absolument pas que le rallye de l’or soit terminé. »

Les prix de l’or ont augmenté de près de 4% au cours des premières semaines de 2020. Après avoir déjà bondi de 1,5 % dans la foulée de l’assassinat du général iranien Qassem Soleimani par les États-Unis, le métal précieux a poursuivi sa hausse à l’annonce du bombardement de deux bases militaires utilisées par des forces américaines déployées en Irak dans la nuit du 7 au 8 janvier.

Plus les tensions et les incertitudes s’éternisent, plus il est probable de voir un mouvement en faveur des valeurs refuge. D’autant plus que les experts de Goldman Sachs recommandent d’acheter de l’or plutôt que du pétrole pour se couvrir contre les tensions géopolitiques.

« Le sentiment de l’or est vraiment chaud en ce moment – tout le monde aime l’or », a déclaré Schatz.

Même si les tensions retombent, l’or devrait poursuivre sur sa lancée. L’or reste une valeur-refuge, alternative aux devises, aux marchés actions pénalisés par le conflit commercial sino-américain et la faible croissance, et aux marchés obligataires rendus peu attrayants par les taux d’intérêt bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *