Manipulation du prix de l’or et journalisme malhonnête

« À l’époque, vous vous souvenez quand nous avons commencé dans l’industrie, parler de la manipulation de l’or était vraiment… comme si c’était un sujet dont on ne pouvait pas parler. C’était comme un sujet caché. On était considéré comme un conspirateur si on l’évoquait, et maintenant c’est comme si c’était un sujet complètement découvert. Oui, les banques manipulaient les prix. »  – Interview de Daniela Cambone avec Mark Yaxley de Strategic Wealth Preservation.

Hmmmm… « ne pouvait pas parler de [la manipulation du marché de l’or] ».  Ce qui est drôle, c’est que le GATA (Gold Anti-Trust Action Committee), comme beaucoup d’entre nous, parle de la manipulation du marché de l’or sans que cela n’ait provoqué de changement, depuis plus de vingt ans. Oui, Daniela aurait pu en parler comme une vraie journaliste, contribuant à la cause de la sensibilisation, des faits et de la vérité pour son audience servile. Mais Daniela a défié sa mission de journaliste et a choisi de détourner le regard. Pire encore, elle a permis à certaines des personnes interrogées les plus en vue de mentir de manière flagrante sur une réalité dont elle avait clairement conscience. C’est du journalisme malhonnête.

« Pendant de nombreuses années, la désinformation a maintenu le couvercle sur cette poudrière et depuis 2018, les bureaux de stabilité financière des banques centrales du monde entier ont suivi les instructions de la Banque des règlements internationaux (BRI) pour cacher la perception de l’inflation en truquant le marché de l’or. » – Peter Hambro, fondateur de l’exploitation aurifère Petropavlovsk plc, (anciennement Peter Hambro Mining).

Daniela a fait défiler plusieurs « experts » au fil des ans qui ont nié que le marché de l’or était manipulé. Et d’après son commentaire ci-dessus, elle savait que les « experts » mentaient ou avaient des intérêts cachés.

Je me fais l’écho du sentiment (mais j’ai choisi d’enlever la couverture de velours) de Chris Powell de GATA, dont la dépêche m’a alerté sur les folies de Cambone. Mais en plus des suggestions de Chris pour Daniela, que diriez-vous, maintenant qu’elle est à Stansberry et qu’elle s’est apparemment débarrassée de sa muselière Kitco, d’inviter des gens comme Rick Rule, Doug Casey et Pierre Lassonde et de les interroger sur les interventions flagrantes des banques centrales et des bullion banks sur le marché de l’or, en leur mettant la pression avec des faits irréfutables que Chris Powell sera heureux de l’aider à trouver. Commencez par ce document de la BRI lors d’un séminaire en juin 2008 et demandez-leur d’expliquer ceci :

Source : Investment Research Dynamics

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.