Les Iraniens convertissent leurs rials en or avant les sanctions américaines

Les prix de l’or en rials atteignent des niveaux records chaque jour, les Iraniens cherchant à protéger leur épargne contre les sanctions américaines qui font plonger la monnaie nationale.

La Maison Blanche est sur le point de rétablir les sanctions contre la République islamique qui ont été levées suite à l’accord nucléaire historique conclu entre Téhéran et les puissances mondiales en 2015. Le président Donald Trump a retiré unilatéralement les Etats-Unis de l’accord le 8 mai.

Les premières sanctions seront imposées le 6 août et viseront le secteur automobile iranien, son commerce de l’or et d’autres métaux. Les autres sanctions seront rétablies le 4 novembre, ciblant le secteur de l’énergie, les transactions pétrolières et les transactions avec la Banque Centrale Iranienne.

La demande annuelle de métal précieux (lingots et pièces) a été multipliée par trois, et atteint environ 15 tonnes, selon le dernier rapport du World Gold Council. Afin de répondre à la demande croissante, la banque centrale iranienne a dû frapper des centaines de milliers de pièces, pour un total de 60 tonnes d’or.

Le prix d’une pièce de 8,13 grammes atteignait 36 millions de rials (820 dollars) dimanche, soit plus du double de son prix en janvier. La semaine dernière, l’or a établi un record de 45 millions de rials (1 025 $) par pièce.

« Les gens échangent leurs rials contre de l’or car il s’agit d’un produit d’investissement fiable », a déclaré Mohammad Kashtiaray, chef du comité des bijoux et de l’or d’Iran, au Wall Street Journal.

La monnaie nationale iranienne, le rial, a connu un plongeon record en 2018. Le taux de change oscille actuellement autour de 44 000 rials pour un dollar, en recul par rapport à 35 000 rials le 1er janvier. Le PIB du pays devrait continuer à baisser l’an prochain, l’inflation et le chômage enregistrant actuellement une augmentation à deux chiffres.

Ce contenu a été publié dans Analyse du cours de l'or et de l'argent. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *