Semaine stable pour l’or malgré les inquiétudes sur la Grèce

L’or a atteint vendredi son plus bas niveau en près d’un mois, à 1.176,59 dollars l’once. L’or avait continué de se stabiliser toute la semaine, aidé par un dollar affaibli par des indicateurs économiques américains moroses, repoussant ainsi l’échéance d’une hausse des taux directeurs de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Mais un regain d’optimisme sur la situation grecque a pesé sur le métal jaune ce vendredi.

Les investisseurs penchent en effet pour la conclusion d’un accord entre le pays et ses créanciers, ce qui fournirait à la Grèce des lignes de financement cruciales pour lui éviter un défaut de paiement. La prudence restait tout de même de mise. La prochaine date clef à surveiller est le 11 mai, la réunion officielle de l’Eurogroupe. L’hypothèse que le pays ne puisse pas honorer sa dette n’est pas à écarter. L’or pourrait ainsi regagner du terrain, retrouvant son statut de valeur refuge.

L’argent a suivi l’or dans son sillage, tombant vendredi à son plus bas niveau en plus d’un mois, à 15,60 dollars l’once. Par ailleurs, le métal gris dont l’utilisation est majoritairement industrielle a également souffert d’un mauvais indicateur sur l’activité manufacturière chinoise. L’activité manufacturière chinoise s’est à nouveau tassée en avril, après une forte contraction en mars, selon un indice préliminaire publié jeudi par la banque HSBC, reflétant l’affaiblissement persistant de la demande dans la deuxième économie mondiale.

Sur le London Bullion Market, l’once d’or a terminé à 1.183 dollars vendredi au fixing du soir, contre 1.203,35 dollars le vendredi précédent.

L’once d’argent a clôturé à 15,83 dollars, contre 16,36 dollars il y a sept jours.

This entry was posted in Analyse du cours de l'or et de l'argent. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *