L’or passe sous 1200 dollars l’once après la Fed

L’or, qui s’était échangé au dessus des 1200 dollars l’once en milieu de semaine aidé par les chiffres décevants de la croissance américaine, a effacé tous ses gains après des propos réconfortants de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Le métal jaune a atteint mercredi son plus haut niveau en trois semaines, à 1217,20 dollars la tonne, après la publication des chiffres de la croissance américaine.

La croissance de l’économie des États-Unis a en effet sévèrement calé au premier trimestre, plombée par l’hiver, le dollar fort et la chute des prix de l’énergie, et le Produit intérieur brut américain(PIB) n’a progressé que de 0,2% au 1er trimestre, contre 2,2% au 4e trimestre 2014.

La monnaie américaine a subi de plein fouet l’annonce d’une croissance américaine presque nulle au premier trimestre, ravivant ainsi l’intérêt des investisseurs pour le métal jaune.

Ces mauvais chiffres, selon plusieurs analystes, annulent en effet toute possibilité d’une hausse des taux de la Fed, actuellement proches de zéro, en juin. Cette mesure, très attendue par les cambistes, rendrait le billet vert plus attirant pour les investisseurs, mais son report tend à peser sur le billet vert.

Mais le communiqué du Comité de politique monétaire de la Fed, publié mercredi après la réunion de ses membres a rassuré les marchés, et lesté le métal jaune à nouveau.

La banque centrale a maintenu ses taux d’intérêt inchangés proches de zéro mais laissé ouvert le calendrier d’un relèvement des taux, restant confiante quant à une croissance modérée malgré le coup de froid hivernal.

Les opérateurs de marché de l’or semblent prendre les commentaires de la Fed à la lettre sur le fait que la faiblesse actuelle de l’économie américaine n’est que temporaire.

Les cours de l’or sont ainsi retombés, atteignant même vendredi à 1170,01 dollars, leur plus bas niveau en un mois et demi.

L’argent a également souffert des commentaires de la Fed, mais moins que le métal jaune. Le métal gris a grimpé mercredi à 16,72 dollars l’once, son plus haut niveau en trois semaines, et s’est ensuite légèrement affaibli.

Sur le London Bullion Market, l’once d’or a terminé à 1175,95 dollars vendredi au fixing du soir, contre 1183 dollars le vendredi précédent.

L’once d’argent a clôturé à 16,17 dollars, contre 15,83 dollars il y a sept jours.

This entry was posted in Analyse du cours de l'or et de l'argent. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *