Or, dollar et COT : la situation est contradictoire

L’or semble avoir cassé un niveau de résistance à la hausse, vendredi, mais la situation est contradictoire : sur le graphique de son prix, il semble être en position pour débuter une nouvelle envolée à l’intérieur d’une tendance haussière, mais les COT (engagements des traders) sont toujours neutres/baissiers au mieux, et ne semblent pas laisser beaucoup de place pour un rallye, tandis que le graphique des hedgers (opérateurs en couverture de risques) du dollar démontre que la devise américaine pourrait encore monter, malgré son mouvement à la baisse de la semaine dernière.

Sur le graphique de l’or sur six mois, nous pouvons voir comment, après des semaines de mouvements latéraux, il est nettement monté vendredi, semblant avoir avorté le potentiel sommet tête-épaules observé plus tôt. Avec la moyenne mobile à 200 jours en hausse, tout juste sous le prix actuel, l’or est en position pour entamer une nouvelle hausse, surtout que la MM à 50 jours est retombée près du prix actuel, créant un regroupement haussier des trois.

Tandis que le volume n’était pas impressionnant lors du rallye de l’or de vendredi, ce n’était pas le cas du GLD, qui est monté avec un gros volume, le plus gros volume depuis le début de septembre. C’est un signal positif…

Le graphique de l’or sur deux ans nous laisse clairement voir ce qu’il se passe. La cassure de vendredi marque le début d’une autre tendance haussière intermédiaire à l’intérieur du canal, après que le prix soit redescendu pour atténuer la situation de surachat et tester le niveau de support indiqué et le support à la limite inférieure du canal. Le potentiel sommet tête-épaules que nous avons observé plus tôt devrait bientôt être de l’histoire ancienne. Nous avons vu une poussée notable dans le volume à la hausse, ces dernières semaines, ce qui nous a donné de forts indicateurs de volume, surtout pour le volume hors bilan, qui se situe à de nouveaux sommets. Ces indicateurs de volume sont de bonnes augure pour l’or, dans les semaines à venir.

En contrepartie des graphiques positifs sur l’or, il faut tenir compte des dernières données sur les COT, toujours neutres/baissières, étant donné que les gros spéculateurs qui, normalement, se trompent, détiennent toujours de fortes positions longues, quoiqu’elles se soient atténuées légèrement, ce qui laisse de la place pour un rallye.

Nous terminerons par un coup d’œil sur le dollar et le graphique des hedgers du dollar. Sur le graphique sur neuf mois de l’indice du dollar, nous pouvons voir le plus bas de la configuration « tête et épaules » dont il s’est éloigné, le mois dernier. Après cette cassure, il est redescendu, la semaine dernière. Comme nous pouvons le voir, il est maintenant collé à son support, près de la limite supérieure du bas de la configuration « tête et épaules », et il est également au support de sa moyenne mobile à 50 jours, en hausse, et la grande question est à savoir si ce support est assez solide pour le faire grimper encore, étant donné que ses graphiques à long terme n’augurent rien de positif. La réponse est oui, à cause des positions haussières des hedgers, auxquelles nous allons jeter un coup d’œil maintenant.

Sur le dernier graphique des hedgers, nous pouvons voir que leurs positions nettes sont maintenant à des niveaux qui, par le passé, ont toujours mené à des rallyes significatifs et que, donc, nous pouvons raisonnablement nous attendre à en voir encore un. Cela compliquerait les perspectives pour l’or et d’autres matières premières (les plus récents COT pour le cuivre sont toujours très baissiers).

Alors, comment concilier les graphiques de l’or qui sont haussiers en ce moment, surtout celui sur deux ans, avec le graphique de l’indice du dollar, toujours haussier, surtout avec le dernier graphique des hedgers ? On pourrait noter qu’il est possible que le dollar et l’or montent en même temps, bien qu’il s’agisse d’un événement rare, qui impliquerait que l’or monte plus rapidement que le dollar, ce qui arriverait, par exemple, si l’argent fuyait l’Europe vers les États-Unis, pour y trouver un refuge relativement sûr, et aussi vers l’or, pour les mêmes raisons. Un scénario probable est que l’or pourrait monter jusqu’à la bande de résistance de sa tendance haussière, aux alentours de 1 360-1 380 $, où un COT extrême se développerait (nous n’en sommes pas si loin), avant qu’il ne fasse du surplace et ne redescende encore.

Une stratégie efficace pour les traders pragmatiques est de prendre une position longue dans le secteur des métaux précieux maintenant, suite au signal d’achat de vendredi, et de commencer à encaisser des profits en arrivant au niveau de résistance, entre 1 360 et 1 380 $, et surtout s’il grimpe complètement jusqu’à la limite supérieure du canal montré sur notre graphique sur deux ans. Au contraire, il faudrait diminuer ces positions si l’or casse sous la limite inférieure du canal, et surtout s’il casse sous le niveau de support, à environ 1 260 $.

Finalement, cela vaut la peine de signaler que nous sommes parfaitement conscient de la suppression du prix de l’or sur les marchés papier, pendant que l’offre physique continue de baisser, et que les Chinois et les Russes, sagement, saisissent l’opportunité pour siphonner une grande partie de l’or occidental à moindre coût, dans le but de, plus tard, au moment où cela leur conviendra, être en mesure d’enterrer le dollar et, de force, rendre l’autoproclamé policier du monde, avec ses plus de 700 bases militaires autour du monde, totalement inefficace, avce pour résultat d’être réduit économiquement en poussière. Vu que les Chinois pourraient très bien adosser le Yuan à l’or, ce dernier reprendra son rôle central et traditionnel, et il grimpera probablement en flèche, à cause du niveau extrêmement élevé d’actifs papier relatifs à l’or. Une prise de conscience grandissante de la puissance de la Chine est la raison pour laquelle les États-Unis ont soudainement commencé à être gentils avec la Chine, un pays qui a retenu les leçons du traitement de la Russie par les États-Unis.

Source : https://www.clivemaund.com/article.php?id=68

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *